francais Niedersachen klar Logo

Le Land s’engage contre la violence et les mariages forcés

Aides aux femmes et aux jeunes filles

La violence contre les femmes et les jeunes filles a longtemps été un thème tabou. Des études scientifiques ont montré que ce sont en grande majorité les femmes qui sont touchées par la violence au sein de la cellule familiale. Seuls 5 à 10 % des victimes sont des hommes.

Les foyers d’accueil pour les femmes et les jeunes filles ainsi que des centres de consultation offrent un refuge à ces femmes maltraitées et à leurs enfants. Du personnel spécialisé issu des services sociaux, de la police, de la justice et de projets communaux travaille en coopération avec succès. En Basse-Saxe, des centres d’assistance et d’intervention pour les personnes victimes de violence domestique (BISS) existent déjà dans de nombreuses régions.

Un plan d’action à l’initiative du Land pour lutter contre la violence domestique regroupe toutes les activités et coopérations menées à l’échelle du Land. Le ministère des affaires sociales, des femmes et de la famille, et de la santé de Basse-Saxe soutient tous ces établissements et services d’aide avec un budget annuel considérable.

« Celui qui frappe doit s’en aller » : les hommes violents, qui maltraitent leur concubine, peuvent être expulsés du domicile commun. Les femmes qui en sont victimes ainsi que leurs enfants bénéficient d’un système de soutien amélioré. On entend mettre un terme à la violence par le biais d’un avis d’expulsion prononcé par la police sans requête ou plainte préalable de la victime. Les femmes bénéficient ainsi d’une plus grande liberté et sont aidées par des centres d’assistance et d’intervention afin d’améliorer leur présente situation.

Les menaces et les actes de violence exercés à l’encontre des jeunes filles et des femmes dans la sphère du foyer ne sont pas à prendre à la légère. Elles doivent être jugées de la même façon que n’importe quel autre délit. La police est préparée spécifiquement aux cas de violence domestique et s’occupe de la protection des victimes. Tous les commissariats, centre d’assistance ainsi que les maisons d’accueil pour femmes proposent de l’aide aux victimes.

Numéro d’écoute et d’urgence – Mariage forcé

Avec le numéro d’écoute et d’urgence – Mariage forcé, mis en place par le gouvernement du Land en 2007, il existe maintenant un bureau de coordination à l’échelle du Land pour les jeunes filles et les femmes concernées en Basse-Saxe ainsi que pour leurs amies et amis, les enseignants, les collaborateurs des administrations ou les centres d’assistance. En composant le 0800/0667888, il est possible d’obtenir, sur demande, un premier conseil personnalisé au téléphone en allemand, en turc, en kurde ou en arabe. De plus amples informations sur les offres d’assistance régionales sont également disponibles. Les collaboratrices des centres d’assistance sont tenues au secret professionnel.

Début de page
passer à la vue mobiles